Encore un mode de chasse traditionnel attaqué

Retransmission d’un message envoyé par mail par la FDC06

Chers amis chasseurs,
En début d’année le monde de la chasse a su présenter un front uni pour défendre la chasse a la glu, pratique ancestrale pourtant localisée à seulement 5 départements.
Aujourd’hui nos opposants, selon nos prévisions, n’ont hélas pas désarmé: ils attaquent les “tendelles” soit une forme de chasse traditionnelle pratiquée dans le seul département des Ardennes.
Nous comptons sur vous pour venir au secours de nos collègues ardennais. Nous ne pouvons et ne devons pas laisser se créer une brèche dans nos pratiques cynégétiques ancestrales.

Merci à tous pour votre participation et la diffusion que vous pourrez faire de cet appel “au secours”.
Voici donc l’appel à la mobilisation que nous vous relayons de la part de la Fédération des Chasseurs des Ardennes.

Une consultation publique relative à un arrêté d’ouverture et de fermeture d’un mode de chasse traditionnel du Vanneau huppé : la tenderie aux vanneaux, est actuellement ouverte. Vous pouvez consulter le projet d’arrêté en cliquant sur le lien suivant : http://www.ardennes.gouv.fr/dates-d-ouverture-et-de-fermeture-de-la-tenderie-a2103.html
Envoyez votre avis avant le 28 septembre 2016 à l’adresse : ddt-chasse@ardennes.gouv.fr

Ce mode de chasse traditionnel est exclusivement pratiqué dans le département des Ardennes et concerne deux espèces de gibier : le vanneau huppé et le pluvier doré. Il est pratiqué que sur 15 sites (installations immatriculées)
La Fédération des Chasseurs des Ardennes appelle l’ensemble de ses adhérents à se mobiliser! Aujourd’hui, c’est la tenderie aux vanneaux qui est menacée. Et demain, le gibier d’eau ? Et après… ? Le monde de la chasse doit être uni dans la défense de nos différentes pratiques cynégétiques.

La tenderie aux vanneaux dans les Ardennes est en effet menacée dans sa forme actuelle. Sur son site internet, la LPO nationale et celle de Champagne-Ardenne appellent tous leurs adhérents à répondre massivement à l’avis de consultation du public sur les périodes de chasse de la tenderie aux vanneaux dans les Ardennes et souhaitent l’abrogation de ce régime dérogatoire, ou à minima, interdire la chasse en février et diviser par 2 les quotas de prélèvement.
Nous vous invitons vivement à répondre AVANT LE 28 SEPTEMBRE à cette consultation du public. Pour cela, il vous suffit d’envoyer un email à la Direction Départementale des Territoires des Ardennes pour exprimer votre accord sur le projet d’arrêté, à l’adresse suivante : ddt-chasse@ardennes.gouv.fr

Pour vous aider à la rédaction de votre email, vous pouvez utiliser une partie de l’argumentaire figurant ci-dessous en veillant à personnaliser votre message (éviter les copier/coller). N’hésitez pas à reformuler les phrases proposées ou à avancer d’autres arguments pertinents.

Exemple de courrier
« Monsieur le préfet,
J’ai pris connaissance du projet d’arrêté de consultation fixant les dates d’ouverture et de fermeture de la tenderie aux vanneaux et aux pluviers dorés pour la campagne 2016-2017 dans les Ardennes et je suis favorable à ce que les tendeurs puissent continuer à tendre jusqu’au dernier jour de février, et à ce que les quotas actuels soient maintenus.
En effet, (et reprendre 3 ou 4 arguments ci-dessous).
Recevez, Monsieur le Préfet, mes meilleures salutations.

Nom Prénom

Exemple d’argumentaire que vous pouvez insérer dans le corps de lettre :
La tenderie aux vanneaux dans les Ardennes fait partie des chasses traditionnelles autorisées en France. De ce fait, elle déroge aux règles des dates d’ouverture et de fermeture de la chasse. Elle peut être autorisée jusqu’au dernier jour du mois de février.

La tenderie aux vanneaux peut être autorisée jusqu’au dernier jour du mois de février dans la mesure où les oiseaux sont capturés en petite quantité, avec des quotas, conformément à l’article 9 de la directive 79/409 sur la conservation des oiseaux sauvages.

La tenderie aux vanneaux est traditionnellement une chasse de février. C’est une chasse de débordement des cours d’eau. Elle est conditionnée par la présence d’eau dans les prairies. De ce fait, les prélèvements sont aléatoires. Les quotas ne sont de ce fait pas toujours réalisés à cause des conditions météorologiques.

Les quotas de 2 000 vanneaux et 50 pluviers sont fixés conformément au seuil des 1%, admis par la jurisprudence et le guide interprétatif de la Directive « Oiseaux » comme n’ayant pas d’impact sur l’état de conservation de ces espèces migratrices.
Les prélèvements ne nuisent pas aux effectifs d’oiseaux au sein de leur aire de répartition.

La tenderie aux vanneaux est un mode de chasse traditionnel ancestral. Elle fait donc partie du patrimoine culturel ardennais.

Les installations de tenderies aux vanneaux sont connues, identifiées, donc contrôlables.

La tenderie aux vanneaux est un mode de chasse très règlementé et très contrôlé par la garderie.
Merci de votre aide!!!