Le petit gibier

Perdrix rouge

La perdrix rouge

Avec son bec et ses pattes couleur de corail, la perdrix rouge est plus grosse et plus colorée que sa cousine la perdrix grise. Un bandeau blanc surmonte le dessus de l’œil. Les joues et la gorge blanches sont bordées de noir. La poitrine et les barres des flancs sont gris-bleu, contrastant remarquablement avec le dessous jaunâtre. Les ailes sont courtes et robustes, permettant un vol puissant bien que cet oiseau préfère fuir le danger en courant. Les pattes, rouge vif, sont assez longues et fortes et particulièrement bien adaptées pour la marche en terrain découvert.

Plus d’infos

faisan11Le faisan

Le Faisan de Colchide, faisan à collier ou faisan de chasse (Phasianus colchicus), est une espèce d’oiseau galliforme de la famille des Phasianidae introduit en Europe dès le Moyen Âge. C’est le plus commun des faisans en Europe, et si ce terme est utilisé seul, c’est à cette espèce que l’on fait probablement référence. Il est chassé comme gibier et élevé pour sa chair. On dénombre 31 sous-espèces. Seules certaines variétés sont considérées comme domestiques. Sa femelle s’appelle la faisane ou poule faisane. Le faisan est un animal suffisamment proche de la poule domestique pour produire des hybrides, mais ceux-ci sont stériles.

Plus d’infos

becasse-des-bois-08La bécassse des bois

C’est un oiseau typiquement forestier, qui semblait également autrefois apprécier les régions bocagères (Bretagne notamment). Il est réputé plutôt lucifuge : « Ces oiseaux de passage, dont les chasseurs font le plus grand cas, nous arrivent par un temps sombre, le plus souvent la nuit; ils s’abattent dans les taillis ou les futaies, et préfèrent les bois où il y a beaucoup de terreau humide et de feuilles mortes 1 » contrairement à la bécassine des marais qui est un limicole, la bécasse des bois est un humidicole. En France, on peut rencontrer cette espèce du début octobre à fin mars-début avril. Son aire de répartition diminue constamment suite à une chasse excessive de l’espèce.

Jusqu’au XIXe siècle au moins, cette espèce nichait dans les régions montagneuses élevées (Pyrénées, Alpes, etc.) et rejoignait les plaines en automne (on la trouvait et chassait vers le milieu d’octobre, dans les zones boisées ou bocagères des plaines)

Plus d’infos

290px-Redwing_Turdus_iliacusLes grives

Le nom de Grive a été donné à plusieurs espèces appartenant à la famille des Turdidae et proches du Merle noir (Turdus merula). Parmi les espèces rencontrées en Europe citons principalement la Grive mauvis (Turdus iliacus), la Grive musicienne (Turdus philomelos), la Grive draine (Turdus viscivorus) et la Grive litorne (Turdus pilaris).

Plus d’infos ou grives.net

palombesLa palombe

Le Pigeon ramier (Columba palumbus) ou palombe est la plus grande (entre 460 à 570 grammes, envergure de 75 à 80 centimètres et une longueur de 40 à 42 centimètres) et la plus commune des espèces de pigeons européens. Il est répandu aussi bien en forêt que dans les espaces urbains et ruraux. La colonisation des grandes villes est plus récente que celle faite par le pigeon biset. Ils reviennent au nid initial de génération en génération sur des dizaines d’années. Les populations ouest-européennes du pigeon ramier sont erratiques et sédentaires, tandis que les populations du nord et de l’est sont migratrices. La population britannique ne quitte son île qu’exceptionnellement à l’occasion, rarissime, d’un enneigement prolongé. Les populations migratrices au long cours franchissent les Pyrénées pour hiverner dans la péninsule Ibérique, où elles s’alimentent de glands dans la « dehesa ». Ce sont ces populations longues migratrices qui supportent l’essentiel de la pression de chasse lors de leur migration à l’automne et, depuis quelques années, dans leur stationnement hivernal. Elles sont en forte diminution, tandis que les populations « erratico-sédentaires » semblent se maintenir ou progresser.

Plus d’infos ou palombe.com

lievre01Le lièvre

Les lièvres constituent le genre Lepus, famille des Léporidés. Ce sont des petits mammifères sauvages herbivores proches des lapins. Il existe une trentaine d’espèces de lièvres de par le monde qui diffèrent entre elles par leur taille, leur coloris ou leur mode de vie. Les lièvres sont des animaux relativement solitaires vivant parfois en couple. Les lièvres sont fins, légers et possèdent de longues pattes postérieures, très musclées qui leur permettent de se propulser en bonds très rapides lorsque c’est nécessaire. Le lièvre d’Europe peut ainsi se déplacer à une vitesse de 60 km/h en moyenne et atteindre 80 km/h en pointe1 et peut aussi faire des bonds de 2 mètres à la verticale, ce qui est impressionnant pour un animal de sa taille. Ils font partie de la culture populaire et constituent traditionnellement un gibier de chasse recherché.

Plus d’infos